Témoignages

Les femmes reçues à Passages ont entre 18 et 30 ans, et leurs histoires portent leur lot d’aspirations et de désillusions, d’expérimentations et de risques. Elles ont des projets de vie à court terme et, quelquesfois, pas de projet du tout.

Les facteurs extérieurs leur sont également défavorables. Peu de mesures adaptées à leurs besoins ou conditions leur sont offertes. Elles font face à différentes formes de discrimination, notamment à l’égard de l’accès au logement ou aux services. L'accès à l’espace public leur est aussi restreint. Passages leur offre l’occasion d’exprimer ce qu’elles vivent et ressentent. Nous sommes fières de participer à la diffusion de leurs paroles, de leurs pensées et de leurs pouvoirs créateurs.

Pour écouter des témoignages de la voix des Passagères elles-mêmes, rendez-vous sur notre chaîne YouTube.

Voici quelques témoignages récents :

« J’ai trouvé beaucoup d’aide ici. J’ai trouvé l’aide pour m’accompagner avec mes démarches. C’était comme une famille pour moi. Si on  trouve pas de place ou aller, on vient ici, on mange : on vient ici pour quelques jours si on a des problèmesOn est vraiment bien. »

Roxanne, 23 ans.

« Même si je ne suis pas toujours ici, le fait qu’une place comme Passages existe, c’est très rassurant. On crée des liens, on s’enracine… On n’a pas notre famille avec nous. C’est comme des mères un peu pour nous, qui nous jugent pas, qui sentent par instinct ce qu’on a besoin pour se retrouver.  »

Isabelle, 30 ans.

« Quand les gens passent devant, ils ne devinent pas que c’est une ressource. C’est super discret. J’étais quand même inquiète parce que pour moi, dans un centre d’hébergement – et comme ils m’ont dit au téléphone –  il y a toutes sortes de femmes, toutes sortes de personnes… Eh oui, c’est vrai, y’a toutes sortes de personnes! Mais j’ai bien aimé les gens qui travaillent ici, les femmes avec qui j’ai habité, à qui j’ai parlé. Dans l’ensemble, l’énergie est bonne. »

Rose, 22 ans.