Manifeste

Le Manifeste des Passagères

Présenté dans le cadre de la Commission parlementaire sur l’itinérance, le Manifeste des Passagères demeure un des témoignages les plus vibrants que nous ayons reçus à Passages de la plume des femmes elles-mêmes. Bien qu’il ait été rédigé en 2008, il reflète encore très bien aujourd’hui leur réalité. 

Passages est une ressource communautaire pour les jeunes femmes de 18 à 30 ans habitant la région de Montréal. Les Passagères sont des femmes sensibles, ayant un vécu difficile, qui sentent le besoin de s’exprimer et de communiquer. Elles vivent avec des problématiques d’itinérance, de toxicomanie et de violence. Elles ont besoin d’un moment de répit dans un lieu sécuritaire pour refaire le plein d’énergie en laissant les soucis quotidiens de côté et afin de répondre à leurs besoins de base. Ces jeunes femmes ont besoin de respect en tant qu’individus et citoyennes. Elles sont créatives, résilientes, persévérantes et dotées d’une grande force de caractère. Elles sont des filles, des mères, des sœurs, des tantes. Nous faisons partie de ces femmes.

Comme nous n’avons reçu aucune invitation officielle, nous nous sommes réunies afin d’être entendues et de partager ce que l’on pense et ce qui devrait être changé. Nous avons décidé de dire (haut et fort) les problématiques, de se présenter en tant que femmes pour détruire les préjugés et briser les tabous. Beaucoup de femmes itinérantes se retrouvent prisonnières d’un cercle vicieux incluant l’isolement et la violence. À cela peuvent s’ajouter les réalités du travail du sexe et des grossesses.

Malgré notre passé difficile, nous avons beaucoup de positif à apporter et ainsi participer à trouver des solutions à plus long terme, permanentes et visant le soutien et la prévention. Nous souhaitons que les différents paliers de gouvernement continuent à investir dans les ressources adaptées à la réalité des jeunes femmes en difficulté. Nous souhaitons qu’il y ait plus de logements sociaux répondant aux besoins des femmes et plus de visibilité pour les programmes existants. De plus, l’accès aux soins de santé, qu’elle soit physique ou mentale, devrait être gratuit. Nous souhaitons avoir accès à des formations diversifiées et flexibles qui nous permettront d’avoir des conditions de travail équitables et réalistes. Nous avons besoin d’aide car avec un petit coup de pouce, nous croyons fermement pouvoir aller loin.

Donnons-nous la main pour réussir mieux!