Lettre ouverte : conséquences des coupes dans le programme d’aide sociale

Le 3 mai 2017, la Presse publiait un article bilan présentant les impacts sous-estimés et les retombées moins importantes que prévues des coupures infligées aux bénéficiaires de l’aide sociale au printemps 2015.

En réaction à ses données et à la mise en vigueur prochaine de la loi 25 prévoyant maintes pénalités à ces mêmes prestataires, nous avons fait parvenir une lettre ouverte au Devoir parue le 16 mai 2017. Le texte  souligne entre autres les spécificités de l’itinérance des femmes et la persistance de l’achalandage de ressources comme la nôtre pendant l’été, contrairement à ce que l’on pourrait croire

En voici un bref extrait:

Le discours communautaire tend vers l’insertion sociale, mais cette réinsertion n’est malheureusement pas toujours possible compte tenu de nos ressources limitées. Comment sortir ces personnes de la rue quand on ne peut rien leur offrir ensuite ? Que peut-on leur proposer avec un budget de 623 $ par mois ?

Pour lire l’article en entier: Des coupes qui ne rapportent à personne